Le moulin Saint-Pierre

La roue

Certainement la plus grande du département, elle a un diamètre de 8m, sa largeur est de 6m et elle est composée de 24 aubes.
Actuellement, elle tourne toujours sous l’action des eaux du canal mais sa fonction se résume à moudre le temps qui passe.
Elle reste cependant le symbole du passé industriel du village.

L'engrenage

« La mémoire du Moulin », c’est ainsi qu’on pourrait nommer l’engrenage placé au centre du rond point non loin du moulin.
Cette superbe roue dentée (de 3.30m de diamètre, 0.23m d’épaisseur et pesant 4T) est en effet l’entraînement primaire du jeu d’engrenages existant toujours dans le sous-sol du moulin.
Ce jeu permettait, par la démultiplication acquise, d’accélérer la vitesse de rotation des meules pour un broyage efficace.
Cet engrenage est la copie conforme de l’original datant de 1850 détérioré par le gel du terrible hiver de 1956 mais dont le moule d’origine avait été conservé dans une fonderie de Saint-Dié (Vosges).
Cette roue, au chômage depuis 1970, a trouvé le lieu qui lui redonne tout son éclat perdu et devient ainsi « la Mémoire du Moulin ».

L’activité du moulin Saint-Pierre débute au mois de novembre 1859, lorsque s’ouvre le canal de l’Isle. Tout d’abord moulin à garance  (plante tinctoriale dont on extrayait à partir de sa racine, une poudre rouge, l’alizarine, mais dont la production fut de courte durée car concurrencée par le marché des produits de synthèse), ce bâtiment  est vendu aux enchères en 1867.  Il passera dans plusieurs mains et restera inactif.
Il faut attendre l’année 1874 pour que deux minotiers des Taillades le rachètent. Le moulin connaît alors une nouvelle utilisation et devient moulin à farine jusqu’en 1881.
Le syndicat du canal l’achète le 28 décembre 1891. En 1894, un premier bail est établi avec Monsieur Jean Baptiste Blanc, meunier de métier. Suivent ensuite d’autres baux signés avec cette même famille Blanc des Taillades et ce, jusqu’en 1970, date à laquelle cesse l’activité du moulin à farine. Pendant quelques années les locaux seront loués à des usagers divers. Et le 29 octobre 1981, la municipalité des Taillades achète le moulin au syndicat du canal.
Celle-ci transforme une partie des bâtiments en salle des fêtes, salles de réunions, de sports, ateliers pour le personnel technique et une aile est louée à une société.

Depuis quelques années, durant l’été, ont lieu dans la Cour des manifestations culturelles (théâtre, musique …) qui ont conquis un large public.